“Journal Breton” d’Inès Léraud : instructif !

Le choix d’Inès Léraud de quitter Paris pour le Centre Bretagne prend ses racines dans les investigations qu’elle mène pour France Culture et France Inter depuis 2008. Au fil de ses enquêtes, elle a découvert l’ampleur des problèmes sanitaires liés à l’agriculture intensive.
En quelques années, cette jeune femme reporter et documentariste a constitué un corpus de documentaires sonores qui dessine une vision du monde au travers de rencontres subtilement menées. Nous la suivons dans ses pérégrinations bretonnes, en quête d’éléments de compréhension de ce qu’a vécu ici la paysannerie, convertie à un productivisme dont on n’a pas fini de mesurer les conséquences.  (source : http://www.kubweb.media)

.
Une production France Culture à (ré)écouter
“Journal Breton ” –
Saison 1
8 épisodes de 30 min. environ
https://www.kubweb.media/page/ines-leraud-journal-breton/
“Journal Breton ” – Saison 2, en cours de diffusion
13 épisodes de 30 min. environ

https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/journal-breton-saison-2

Publicités

Voir, écouter, encore !!!

le Trio Musica Humana

dans

« Le fils de Roméo et Juliette
et autres drames minuscules »

Dimanche 21 janvier 2018 à 19h

— Dernière représentation parisienne —

Pour notre plus grand plaisir,
le Trio Musica Humana interprétera 3 mini-opéras
de Vincent Bouchot
(né en 1966) sur des livrets de l’humoriste
Pierre-Henri Cami (1884-1958) avec Bianca Chillemi au piano.

Entrée à 10€

Dimanche 21 janvier 2018 à 19h au Studio du Regard du Cygne
210 rue de Belleville 75020 PARIS
Métro : ligne 11, arrêt Jourdain, Place des fêtes, Télégraphe
Métro (7bis) Place des fêtes
Bus : 60 arrêt Pixérécourt

Réservation conseillée: musica_humana@yahoo.fr ou 06 13 25 85 31

Lire la suite

Conte et musique au CRIC

– Entrée libre –
avec participation au chapeau

— Le Biobar du CRIC sera ouvert dès 18h30 –
boissons et collation bios à prix très modéré

Le bandonéon : Histoire

Le bandonéon est apparu en Allemagne autour de 1835 sous le nom Konzertina. C’est à partir du début du XXe siècle que l’instrument est devenu performant.
Par le fait de l’immigration allemande vers l’Amérique du Sud, le bandonéon a rapidement été adopté par plusieurs pays de ce continent dont l’Uruguay et surtout l’Argentine.
[…]
Il est utilisé essentiellement pour la musique folklorique d’Amérique du Sud, notamment le tango. On le rencontre aussi parfois en jazz.

Source : https://www.mon-accordeon.com/bandoneon